NF3. Marine Baudriller – Caroline Hériaud, destins liés à La Garnache

ARTICLE PUBLIÉ PAR :

C’est Marine Baudriller, poste 1 du Smash, qui a permis la détection de Caroline Hériaud, meneuse internationale de Villeneuve-d’Ascq, en Ligue féminine. Les deux joueuses échangent sur leur relation à l’occasion de la réception de Saint-Rogatien Nantes par le Smash, en N3F, ce dimanche 28 janvier (15 h 45).

Marine Baudriller, à droite, à côté de Caroline Hériaud, à l’époque de la Garnache, en 2014. | OUEST-FRANCE

« Fodil Bénabidi venait me superviser, et c’est à cette occasion qu’il a découvert Caroline. » L’anecdote de Marine Baudriller, poste 1 du Smash, a de quoi marquer, quand on connaît l’ascension de l’ex-Yonnaise, 27 ans, meneuse internationale française de Villeneuve-d’Ascq, en Ligue féminine.

« Il était venu deux fois nous voir jouer, se souvient Caroline Hériaud. Sur un tournoi au Poiré et lors d’une finale régionale. On avait plein de bonnes joueuses, et je pense qu’il aimait bien notre équipe ! » C’était il y a plus de dix ans. « On n’était pourtant pas prêtes à quitter Nantes, poursuit Marine Baudriller. Avec Caroline, on est de la même génération, on a joué trois ans ensemble. »

« On a vraiment grandi ensemble »

À 27 ans, Marine Baudriller est arrivée au Smash cette saison, après avoir connu la Saint-Rogatien Nantes, ainsi que La Garnache (N2-N1), le CSP Rezé et Orvault. Un nouveau défi pour l’auxiliaire de puériculture. « Ce n’était pas prévu ! Je voulais stopper le basket, voir autre chose. Puis l’ex-meneuse Justine Jolly m’a dit qu’elle arrêtait… »

Elle signe, et retrouve, quelques mois plus tard, Fodil Bénabidi, son ancien coach à La Garnache. Caroline Hériaud rebondit sur ce signe du destin : « C’est drôle qu’ils se retrouvent après toutes ces années. On a vraiment grandi ensemble avec Marine, et joué un moment avec Fodil. On reste en contact, j’essaye de suivre ses résultats ». Marine Baudriller complète : « Je suis toujours restée en contact avec Fodil, on est content de rebosser ensemble. Il est d’ailleurs plus posé qu’à La Garnache ! » Pour la fan de foot, un autre signe du destin se profile ce week-end : le Smash, 11e, reçoit son ancien club, la Saint-Ro, 5e.

Le programme du week-end.

NF2. Samedi, 17 h 15 : Landerneau – la Roche.

NF3. Dimanche, 15 h 30 : Chantonnay/Saint-Germain – Riez/Vie, Les Herbiers – Chauray.

Dimanche, 15 h 45 : Smash – Saint-Rogatien Nantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − quatorze =

Retour en haut