U13F. Sherine aux journées de détection du Comité de Vendée

Cette saison, Sherine, joueuse évoluant dans l’équipe U13F de Thaïs et Clémence, a passé du temps sur d’autres terrains que ceux du SMASH pendant les vacances scolaires !

Le Comité de Vendée de Basket est à la recherche des meilleurs joueurs et joueuses évoluant dans les équipes vendéennes. Cette année, les éducateurs se concentrent sur les jeunes nés en 2012 et Sherine fait toujours partie de cette sélection. Après des journées de détection en octobre, où elles étaient 96 filles réparties en 2 groupes, et février dernier (50 sélectionnées), elle a été une nouvelle fois sélectionnée, avec 40 autres joueuses, pour participer à celles se déroulant ces deux derniers jours (23 et 24 avril).

Elles étaient 96 en octobre 2023.
Il ne restait que 53 joueuses en février 2024.
Cette semaine, elles étaient 41 réparties en 2 groupes. Sherine est la numéro 17 sur la photo.😉

Nous lui avons posé quelques questions pour en apprendre davantage sur cette expérience.

Sherine, comment se sont passés ces deux jours de détection ?

Sherine : « Ça s’est bien passé, mais c’était fatigant ! »

Sur ces deux jours, combien de séances d’entraînement as-tu eu ? Est-ce qu’il y avait d’autres activités proposées ?

S. : « Sur les deux jours, j’ai eu 3 entraînements : un l’après-midi, un le soir tard et un le lendemain matin. Et non, nous n’avons pas eu d’activités, car les entraînements étaient intensifs ! »

Quel moment as-tu le plus aimé pendant ces deux jours ?

S. : « J’ai bien aimé quand moi et les autres filles avons sympathisé sur le terrain de basket. On était prêtes à jouer toutes ensemble ! »

Est-ce que tu connaissais certaines joueuses ? Peut-être que tu as joué contre certaines cette saison avec ton équipe au SMASH ?

S. : « Oui, je connaissais beaucoup de joueuses contre qui nous avons joué, moi et mon équipe cette saison, comme Aizenay ou Fontenay-le-Comte. »

Est-ce que c’était rassurant que Quentin soit l’un des éducateurs présents lors de ces journées de détection ?

S. : « Oui, car au début des détections, on était nombreuses et j’avais quelques amies avec moi. Mais aujourd’hui, ça se resserre ! Donc de voir un visage familier, c’est rassurant et agréable, car il me connaît et me conseille. »

C’est perturbant de ne pas t’entraîner avec tes coéquipières du SMASH ?

S. : « Personnellement, non, car j’apprends des autres et le basket, c’est collectif, et je pense qu’avec les autres filles, nous avons créé des liens tout en étant compétitives. »

As-tu quelque chose à ajouter ?

S. : « Je voulais dire que c’était une superbe expérience, avec de très belles rencontres et des éducateurs et éducatrices très gentils ! »

Merci à Sherine d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Nous espérons qu’elle passera la prochaine étape de sélection pour continuer de vivre cette belle aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + 7 =

Retour en haut