Le SMASH lance bien son année 2024

ARTICLE PUBLIÉ PAR :

NF3 : SMASH – ASPTT RENNES : 81-44. Portée par Mariame Dia de retour et un duo de jeunes joueuses en réussite, les Vendéennes ont brillé et réalisent un première bonne opération.

On ne présente plus Mariame Dia et pourtant à 45 ans, elle arrive encore à en surprendre. Hier après-midi l’ancienne joueuse professionnelle a rejoué un match officiel avec le SMASH depuis son congé maternité. Maman pour la deuxième fois d’une petite Hanna cet automne, l’ex-Yonnaise est déjà de retour sur les parquets, et pas pour faire la figurante : face à L’ASPTT Rennes, elle a ainsi joué…  deux quart-temps complets, a inscrits 13 points et a été précieuse au rebond. 

« Elle s’est entrainée avant et pendant les vacances, explique le coach Fodil Bénabidi. Mariame va vraiment nous aider. C’est important qu’elle vienne un peu stabiliser l’équipe. »

Burel et Malidin, prestations remarquées.

Hier son expérience n’a pas été le seul facteur de la victoire. Plus globalement, le SMASH a montré un beau visage collectif pour démarrer 2024, en prenant d’entrée un gros avantage sur les Rennaises (27-9, 13′), et en gérant à la perfection au fil des quart-temps, notamment au retour des vestiaires. « Je retrouve une équipe motivée avec d’autres intentions, c’est bien », apprécie Fodil Bénabidi, arrivé sur le banc du SMASH en novembre dernier.

Très en vue les jeunes Emma Burel et Élina Malidin, pas encore 20 ans mais 42 points à elles deux, ont livré « deux grosses prestations » dimanche. Preuve que l’opération maintien de l’équipe vendéenne ne sera pas une question d’âge, mais bien de dynamique collective. Le coach vendéen s’appuiera sur ces joueuses pleines de promesses.

Grâce à cette première victoire de l’année civile, le SMASH compte en tout cas désormais trois succès et met L’ASPTT Rennes derrière. Les coéquipières de Mathilde Cerin ne sont plus lanterne rouge, en cochant leur premier objectif 2024.

« Première mission accompli, reconnait Fodil Bénabidi. On gagne on prend le panier average. » Il faudra réitérer ce genre de performance plus d’une fois pour s’en sortir, en atteignant au moins le cap des neuf victoires. Prochaine mission, dimanche, sur le parquet de l’Avenir de Rennes.

 

Virginie BACHELIER.

SMASH – ASPTT RENNES : 81-44

(19-7 ; 17-16 ; 29-9 ; 16-11)

SMASH. Burel 23, Baudriller 2, Fonteneau 2, Malidin 19, Dia 13, puis Charrier, Cerin 6, Kanyimbo Mubalo 10, Barassé 6, Baud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 19 =

Retour en haut